Loisirs

Les jeunes Français qui se lancent dans l’apiculture

Les jeunes Français qui se lancent dans l’apiculture doivent connaître les difficultés du métier. Comme nous le savons, l’élevage d’abeilles connaît en ce moment une période difficile à cause de la disparition massive de l’espèce. En s’orientant vers l’apiculture, les jeunes peuvent apporter un nouveau souffle aux butineuses. Voici quelques conseils et repères avant des se lancer.

Trouver des ruches

Il existe de nombreux types de ruches. Parmi elles, la ruche dadant est la plus couramment utilisée partout dans le monde. En France, c’est le modèle standard. En effet, il est moins cher et plus facile à entretenir que les autres types de ruches. Vous pouvez toutefois consulter des sites spécialisées afin de mieux connaître la ruche dadant. Outre les ruches, il faut savoir aussi que les populations d’abeilles diminuent. Quelles sont les causes et comment y faire face ?

Les tueurs d’abeilles

Au premier plan se trouve le varroa destructor, un acarien visible à l’œil nu. C’est un véritable parasite car en plus de s’attaquer l’abeille adulte, il attaque également les larves et les nymphes. Le varroa est l’une des principales causes de la surmortalité des abeilles. Aujourd’hui, on en sait plus sur le varroa grâce aux différentes recherches réalisées par les scientifiques.

Après le varroa, il y a le frelon asiatique qui est lui aussi un véritable tueur. Venu d’Asie, il s’est très vite répandu dans l’hexagone depuis 2004. Cet insecte est un prédateur sanguinaire qui s’attaque même à l’homme, et peut lui être fatal. Il faut savoir qu’une dizaine de ce redoutable insecte peut détruire une colonie toute entière en quelques jours seulement. Généralement, il existe deux façons de lutter contre le frelon.

Tout d’abord, il faut protéger les ruches en y plaçant une porte qui permet seulement l’entrée des abeilles mais pas les frelons. De cette façon, toute tentative d’invasion sera impossible. Ensuite, utiliser des appâts régulateurs. C’est le moyen le plus efficace pour lutter contre le frelon asiatique.

Les insecticides

L’utilisation d’insecticides, pesticides et engrais chimiques a un impact considérable sur les abeilles. Ces produits toxiques affaiblissent le système immunitaire des butineuses. D’après une étude récente, les néonicotinoïdes réduisent les capacités reproductrices des abeilles mâles. En effet, la question des insecticides constitue un vrai problème pour l’apiculture. Malgré l’engagement de l’Unaf dans la lutte contre leur utilisation, les autorités ont toujours minimisé le problème. Le verdict de l’Union Européenne sur le sujet sera attendu pour l’automne. Ces quelques explications peuvent certainement aider avant de se lancer dans l’apiculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *